Goupe des Associations de Bagnolet, « Les 30 ans de la Marche pour l’égalité, nouvelle spoliation du PS », 18 novembre 2013

Abou Hourayra (radhiyallâhou ‘anh) rapporte que le Prophète (sallallâhou ‘alayhi wasallam) a dit : « Le croyant ne se fait pas piquer deux fois par le même repaire » (Boukhari-Mouslim)

En 1983, des frères et des sœurs quittèrent leurs quartiers pour organiser une marche contre les crimes racistes et policiers, sur des mots d’ordre liés à l’exigence d’égalité et de justice.

En 2013, le gouvernement PS a consacré une partie de son budget « Politique de la ville » à la commémoration des 30 ans de cet événement.

Mais ce ne sont évidemment pas les revendications des marcheurs que le PS veut commémorer. Ce que le PS veut fêter, c’est la manière dont il a réussi à escroquer les arabes de l’époque. Tout le monde s’accorde à dire que l’escroquerie fut magistrale. Et le PS entend bien commémorer le braquage en fanfare. Pour cela, le gouvernement socialiste et les collectivités territoriales PS ont lancé des appels à projet « Les 30 ans de la Marche » pour arroser à tout-va n’importe quel opportuniste portant sous le bras un projet d’expo, de concert, de film, de coloriage…

Que le PS commémore la Marche pour l’égalité est un scandale sans nom. Comment ce parti qui enterre pour la énième fois le droit de vote des étrangers, qui mène des guerres coloniales, qui travaille main dans la main avec Israel et qui est aux commandes de l’islamophobie d’Etat, peut oser dans le même temps recouvrir de ses pattes sales la mémoire des luttes des immigrés?

Les musulmans, les immigrés et les quartiers savent tous que le PS a confisqué la Marche avec la machine de guerre SOS racisme et Touche pas à mon pote. Cette spoliation fait partie de notre culture commune. Et aujourd’hui, c’est passivement que nous observons le PS confisquer les 30 ans de cette Marche qu’ils nous ont volée, en folklorisant la mémoire de l’événement, comme ils ont folklorisé l’événement lui-même. Comme en 83, le PS veut couper la Marche du continuum de la lutte anti-coloniale, des grèves ouvrières, des revendications pro-palestiniennes, des revendications pour que l’islam sorte des caves… ils en font un événement happy-fluo, laïc et bon-enfant. L’Etat PS ne se contente pas de nous confisquer nos luttes, il enguirlande leurs souvenirs pour rendre notre mémoire inoffensive, sachant bien que notre mémoire collective est une arme de combat.

Le but aujourd’hui est d’instrumentaliser la Marche contre les enfants des marcheurs, comme si les marcheurs, présentés comme ouverts d’esprit, laïcs et intégrationnistes, avaient marché contre leurs futurs enfants, intégristes, sexistes et communautaristes : voyez comme étaient vos parents, ils étaient heureux, ils aspiraient à être français, ils se tenaient par la main, garçons et filles mélangés, une marguerite à la bouche, on croyait en eux ; vous, vous êtes repliés sur vous-mêmes, vous trainez dans les mosquées, en barbe et enfoulardées, vous êtes des déchets dont on ne sait plus quoi faire.

A ceux qui nous disent « mais pourquoi vous voyez le mal partout ? les pouvoirs publics commémorent la Marche, et alors ? il est gentil l’Etat français de faire ça ». Nous répondons que c’est le même Etat français qui continue à mener des guerres coloniales et qui encourage la chasse aux femmes musulmanes. Non l’Etat français ne fait rien de gentil pour nous. Nous ne sommes pas dupes de cet Etat qui t’écrase la tête avec une basket United Colors of Benetton. Il faut toujours avoir à l’esprit une chose centrale : l’Etat français ne peut pas aider les immigrés à se souvenir des moments où ils luttaient contre l’oppression qu’ils subissaient de lui. Ce n’est tout simplement pas logique. Et l’Etat français est très logique quand il s’agit des immigrés et de leurs souvenirs.

Nous devons nous aussi commémorer la Marche pour l’égalité. Mais comme le fait le PS, c’est la spoliation qui a eu lieu en 83 que nous devons « commémorer ». Nous souvenir de cela doit nous permettre d’être vigilants à ne pas tomber dans le même piège de confiscation et d’instrumentalisation de nos luttes. On le voit aujourd’hui, c’est la lutte contre l’islamophobie qui est en passe d’être confisquée, d’abord par les sionistes, les gauchistes paternalistes et les vendus de chez nous, parce que c’est toujours eux qui initialisent le braquage, et ensuite par l’Etat, une fois le terrain pacifié. C’est pourquoi dans nos milieux, sur nos questions, nous devons toujours chercher à savoir si le militant qui nous « tend la main » et qui veut « nous aider » n’est pas au fond un nouveau Delorme, un Julien Dray en puissance ou un futur Malek Boutih…

En attendant, honte aux traitres qui ont touché l’argent du braquage des 30 ans de la Marche. Qu’ils s’étouffent avec le morceau du gâteau dans lequel ils ont accepté de croquer.

Quant au PS, pas une seule de nos voix à ceux qui sont aujourd’hui plus que jamais nos ennemis principaux.

Parce que « le croyant ne se fait pas piquer deux fois par le même repaire », aux municipales 2014, boycottons le PS en masse.

Le G.A.B (Groupe d’Associations de Bagnolet)

Source: GAB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s