Colloque « Histoire et mémoire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme », Nanterre, 4-5 décembre 2013

En passant

Télécharger le programme

Programme du colloque

« Histoire et mémoire de la Marche

pour l’égalité et contre le racisme »

Mercredi 4 décembre 2013, Salle des conférences, bâtiment B

Université Paris Ouest Nanterre la Défense (RER A – Station Nanterre Université)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

9h Accueil des participants

9h30 Ouverture

Abdellali HAJJAT (Univ. Paris-Ouest)
Ghislaine GLASSON DESCHAUMES (Labex Les passés dans le présent)

Valérie Tesnière (BDIC)

10h Session 1 : « La Marche dans l’espace des mobilisations »

Présidence : Bernard LACROIX (Univ. Paris-Ouest)

Foued NASRI (Sciences Po Paris) : « Le ‘collectif Rhône-Alpes’ : la tentative de construction d’un espace de représentation à l’échelle locale et nationale (1983-1985) »

Victor COLLET (Univ. Paris-Ouest) : « Entre critique et soutien : la participation ambivalente du comité Gutenberg (Nanterre) à la Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme de 1983 »

Vincent GAY (Univ. d’Evry) : « Sur le mouvement beur et les travailleurs immigrés »

Abderahmen MOUMEN (Univ. de Perpignan) : « Participation et mobilisation des ‘enfants de harkis’ à travers la Marche pour l’égalité et contre le racisme »

13h Déjeuner
14h30 Session 2 : « La Marche et le champ politique »

Présidence : Bernard PUDAL (Univ. Paris-Ouest)

Abdellali HAJJAT (Univ. Paris-Ouest) : « La gauche de gouvernement et la Marche »

Angéline ESCAFRÉ-DUBLET (INED) : « Faire génération. Le rôle des artistes et l’écho culturel donné à la Marche »

Table-ronde en présence d’Ahmed BOUBEKER (Univ. de Saint-Étienne, modérateur), Christian DELORME, Djamel ATALLAH, Farid L’HAOUA (anciens marcheurs), Jean BLOCQUAUX (ancien membre de cabinet du secrétariat d’Etat chargé des immigrés), Kaïssa TITOUS (comité parisien d’accueil de la Marche), Zouina MEDDOUR (Femmes d’ici et d’ailleurs).

Jeudi 5 décembre 2013, Salle des conférences, bâtiment F (3e ét. – s.358)

Université Paris Ouest Nanterre la Défense (RER A – Station Nanterre Université)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

9h Accueil des participants
9h30 Session 3 : La « génération de la Marche » et la société française

Présidence : Michelle ZANCARINI-FOURNEL (Univ. Lyon 1)

Ahmed BOUBEKER (Univ. Saint-Étienne) : « La Marche et l’avènement d’un espace public multiculturel ? »

Stéphane BEAUD (ENS Ulm) : « La génération sociale des ‘Beurs’ : des outsiders frappant à la porte du ‘club France’ »

Éric MARLIÈRE (Univ. Lille) : « Les héritiers des quartiers populaires : trois décennies depuis la ‘marche’ entre émeutes urbaines et désillusion politique »

Adèle MOMMÉJA (Univ. Paris-Ouest) : « Gérer l’héritage de la Marche pour l’égalité : les leaders associatifs entre distance et proximité à la ‘jeunesse issue de l’immigration’ »

13h Déjeuner
14h30 Session 4 : « La mémoire de la Marche »

Présidence : Marie-Claire Lavabre (ISP)

Farid TAALBA (Écho des Cités/BDIC) : « Transmission de la mémoire des luttes : itinéraire d’un militant de l’immigration »

Franck VEYRON (BDIC) : « Sauvegarder les archives des luttes de l’immigration et des habitants des quartiers populaires »

Table-ronde en présence de Nicolas BEAU (ex-journaliste au Monde), Nabil BEN YADIR (réalisateur de La Marche, sous réserve), Tarik KAWTARI (Écho des cités) et Louisa ZANOUN (Génériques).

17h30 Conclusion

Ahmed BOUBEKER (Univ. Saint-Étienne)

Publicités

Colloque « L’héritage de la Marche pour l’Égalité et contre le Racisme de 1983 ou les épreuves d’une affirmation publique de la diversité culturelle », Université de Lorraine (Metz), 12-13 novembre 2013

En passant

Programme (téléchargeable ici)

Journée du Mardi 12 novembre 2013

Lieu : Amphi Pilâtre, UFR Sciences Humaines et Arts

Campus Saulcy, Université de Lorraine

09 h 30 – accueil des participants et allocution officielles

  • Présentation du colloque par Ahmed Boubeker et Piero Galloro

Table ronde 1. Présidence Ahmed Boubeker – La marche pour l’égalité et les luttes de l’immigration

10 h 00 : Foued Nasri, CERI IEP Paris, Zaâma d’Banlieue et la Marche ou la pluralité des scènes locales au sein de l’agglomération lyonnaise.

10 h 30 : Abdellali Hajjat, Paris 10, La marche et les générations de lutte en banlieue

11 h 00 : Yoshimi Tanabe, Paris Nord/13 Travail de mémoire autour des luttes de l’immigration postcoloniale

11 h 30 : Boualam Azahoum, Université de Saint-Etienne et Chadia Arab, Université d’Angers, D’une génération à l’autre de l’immigration, de la question des jeunes à celle des chibani.

12 h 00 : discussion avec la salle

13 h 00 : Déjeuner

Lieu : Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Metz

Table ronde 2. Présidence Piero Galloro – Médiatisation, espace public et dimension multiculturelle

15 h 00 : Ahmed Boubeker, Université Saint Etienne. La marche et le traitement médiatique de l’immigration et des banlieues

15 h 30 : Louisa Zanoun, association Génériques, La presse associative et la Marche pour l’égalité et contre le racisme : l’exemple de Sans Frontière

16 h 00 : Alain Battegay, CNRS, L’accès des beurs à l’espace public : la dimension multiculturelle.

16 h 30 : Mogniss Hamed Abdallah, journaliste. La dimension multiculturelle à l’épreuve des luttes urbaines. L’expérience de l’agence IM’média.

17 h 00 : Discussion avec la salle

18 h 00 : Fin des activités scientifiques de la journée

20 h 00 : Activité théâtrale et table ronde : Lieu : Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Metz

Journée du 13 novembre 2013

Lieu : Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Metz

09 h 30 : accueil des participants

Table ronde 3. Présidence Piero Galloro – L’héritage de la marche dans l’histoire culturelle française.

10 h 00 : Dr Nadia Kiwan, MCF Etudes Francophones, Université d’Aberdeen, Ecosse, Diversité ou exemplarité ? La Fédération Nationale Mosaïc et l’héritage de la Marche des Beurs

10 h 30 : Samia Langar, Lyon II, l’héritage de la marche pour l’égalité et contre le racisme et la question éducative

11 h 00 : Vincent Ferry. Laboratoire 2L2S, La marche pour l’égalité et l’action sociale et culturelle en Lorraine

11 h 30 : Eric Marlière. Université de Lille 3. Trente années d’émeutes.

12 h 00 : discussion avec la salle

13 h 00 : Déjeuner

Lieu : Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Metz

Table ronde 4. Présidence Ahmed Boubeker, L’héritage de la marche, vue d’ailleurs, d’ici et de là-bas

15 h 00 : Farid Lhaoua. Témoignage d’un marcheur 30 années après

15 h 30 : Serge M’boukou, Université de Lorraine, Les anamorphoses culturelles

16 h 00 : Benoit Goetz, Université de Lorraine, Que pourrait-vouloir dire habiter pour les Arabes en France du point de vue philosophique ?

16 h 30 : Mohamed Charef, Université d’Agadir, Marche en France et prise de conscience au Maroc

17 h 00 : Discussion avec la salle

18 h 00 : Fin des activités scientifiques de la journée

20 h 00 : Activité théâtrale et table ronde

Lieu : Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Metz

Dossier « 1983. La Marche pour l’égalité et contre le racisme », Migrance, n°41, 2013.

1983. La Marche pour l’égalité et contre le racisme

Numéro coordonné par Louisa Zanoun

Ce numéro de la revue Migrance s’inscrit dans le cadre de la commémoration du trentième anniversaire de la Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme.

Partie de Marseille le 15 octobre et arrivée à Paris le 3 décembre 1983, la Marche est un moment véritablement fondateur dans l’histoire de l’immigration. Elle est organisée à Vénissieux à l’été 1983 à l’initiative de jeunes issus de l’immigration maghrébine qui, avec le concours d’associations et de militants des droits humains, souhaitent dénoncer les violences racistes et policières dont ils sont victimes. Véritable acte citoyen en faveur du vivre-ensemble et de l’accès au droit, elle donne à voir à la société française une de ses composantes essentielles : la jeunesse issue de l’immigration.

Ce numéro de Migrance s’est d’abord attaché à donner la parole à certains acteurs majeurs de la Marche, dont deux marcheurs permanents, Toumi DJAIDJA et Marilaure MAHE. Il se penche également sur l’histoire des marches comme mode d’action collective au XXe siècle ; les liens entre la Marche et les associations ; les modes d’expression de la Marche telles que la bande dessinée et le Web ; les enjeux citoyens, sociaux et identitaires de la Marche ; la Marche au prisme des contextes lyonnais et marseillais ; et finalement les archives de la Marche.

Sommaire

Avant-propos
Jamel OUBECHOU, Président de Génériques et Daniel DUCHEMIN, Secrétaire général de Génériques

Introduction
Louisa ZANOUN, responsable du pôle scientifique et culturel à Génériques

Témoignages

: : Une marche pour le vivre ensemble
Toumi DJAIDJA

: : Marcher avec mes frères
Marilaure MAHE

: : Radio Beur et la Marche
Samia MESSAOUDI

: : La Marche et le Relais Ménilmontant
Daniel DUCHEMIN

Pour une histoire des marches comme mode d’action collective

: : L’histoire en marches, de l’inscription de la « Marche des beurs » dans l’histoire d’un mode d’action protestataire
Pierre-Marie TERRAL

: : De l’invisibilité à la visibilité. L’influence de la stratégie revendicatrice de Martin Luther King, les médias et le projet C.
Christine LARRAZET

La Marche et les associations

: : Les associations de solidarité avec les immigrés face à la cause des « jeunes issus de l’immigration » (1980-1984)
Adèle MOMMEJA

: : La Marche pour l’égalité et contre le racisme au prisme de la presse associative immigrée : l’exemple de Sans Frontière
Louisa ZANOUN

: : Les effets de la Marche sur les associations de Marocains
Antoine DUMONT

Les modes d’expression de la Marche

: : La Marche de 1983 et Convergence 84 chez les dessinateurs de bande dessinée issus de l’immigration, ou la contre-bande-dessinée
Mark McKINNEY

: : Le Web, lieu de mémoire alternatif pour une Marche oubliée ?
Sophie GEBEIL

Des enjeux citoyens, sociaux et identitaires de la Marche

: : « Ensemble, refaire la ville ». L’enjeu de la citoyenneté urbaine dans les prémices de la politique de la ville (1973-1983)
Thibault TELLIER

: : Le « mouvement beur » et la grève des ouvriers immigrés de Talbot : ruptures ou continuités ?
Vincent GAY

: : 1983- 2013 : encore et toujours l’égalité pour les jeunes descendants d’immigrés ?
Leyla ARSLAN

Au prisme des contextes locaux : Lyon et Marseille

: : La Marche pour l’égalité et contre le racisme au prisme des contextes locaux : retour sur les contours d’une action disputée et non-évidente
Foued NASRI

: : Marseille 1983-2013. Matériaux pour une histoire en marche
Ramzi TADROS, Rachida BRAHIM, Soraya GUENDOUZ-ARAB

Les archives de la Marche

: : Les sources pour l’histoire de la Marche dans le catalogue Odysséo
Tatiana SAGATNI

: : Le dépôt à la BDIC des archives sauvegardées par l’association L’Echo des cités. Pour une histoire des luttes de l’immigration et des habitants des quartiers populaires
Franck VEYRON

Chroniques

Source: Génériques.